Oui ... "Will & Grace" est, au panthéon de mes séries préférées, un monument, une cordillière des Andes, un titanic qui ne coule pas et qui ne fait pas chanter Céline Dion ou que sais-je encore. Bref, "Will & Grace" est une référence. Et dans cette série, il y a un personnage désopilant, à mourir de rire : Karen Walker !

Karen WALKERKaren, c'est la new-yorkaise déjantée de la série, celle pour qui se faire un rail de coke est aussi banal que changer de paire de chaussure, celle pour qui les ocntraintes de Mr et Mme tout le monde ne sont que des trucs ennuyeux au possible qu'il vaut mieux reléguer bien loin sinon ça pourrit la vie ... Univers superficiel au possible, esprit décalé et anti-conventionnel à souhait, humour noir et égocentrisme assumé jusqu'à l'excès, c'est simple : j'adore Karen !

J'aime ce côté "je suis employée comme standardiste mais répondre au téléphone m'ennuie donc je ne le fais pas". J'aime ce côté "j'adore dépenser l'argent que je n'ai pas gagné mais que je puise sans vergogne ailleurs". J'aime les relations épouvantables qu'elle entretient avec Rosario, sa gouvernante aussi féminine qu'un bataillon de chaffeurs routiers et qui ne jure que par la perte de celle qu'elle doit servir pendant des années et des années ...

Dans cette série gay à donf, j'adore Karen [et je sais bien que je ne suis pas le seul]. On est tellement nombreux qu'un portrait assez juste a été dressé ici au sujet de Karen.

Karen, c'est typiquement le personnage secondaire qui passe au premier plan et relègue la pauvre Grace Adler [le même que Patrick ... quand même !!!] en dehors de la lumière. Et moi, j'en raffole !
Si tu ne connais pas, voici nune petite piqure de rappel [en français pour le best-of] qui devrait te donner une idée !!!

Et en anglais maintenant, le fameux épisode où Grace découvre que Karen a fait un film cochon ... J'en pleure de rire !!!

Or donc ... je trouve que ma vie manque d'une Karen Walker. Jadis;, j'en connaissais une et puis on s'est perdus de vue, elle a choisi une orientation qui n'est pas la mienne mais nous rigolions beaucoup. On s'était connu en seconde et on s'est quitté en Maîtrise. Depuis, j'ai appris qu'elle a eu des mômes ... 

Karen 2Moi, je crois que j'ai besoin d'une Karen Walker dans ma vie ... Avec Zolimari, nous avons une très bonne amie qui est un peu une Karen Walker, une fille naturelle, sans complexes, spontanée, dans sa vision des choses ... Une fille avec laquelle on s'amuse, on rigole, on prend tout à la légère, une fille qui s'emmerveille d'un rien et qui piétinne quelques convenances inutiles sans ménagement. Samedi, notre Karen nous a demandé d'aller l'assister pour trouver un nouvel appart ... Elle a envie de changement et, Zolimari et mùoi, visiter des appartements, ça nous connait et on adore ça. Elle a débarqué à 15h30, on s'est quittés à minuit après avoir visité un appart tellement proche de la gare la plus proche [doux euphémisme] que du salon tu peux voir si ton train est en retard sur les écrans d'information, un autre appart avec un agent immobilier qui fait son craneur dans une BMW blanche [notre Karen lui ayant décoché un "Elle est pas mal c'te bagnole ..." qui l'a un peu crispé] et puis on a fini, après une escale chez nous parce que c'est l'époque où elle fait pipi rouge, dans le XVIè pour aller manger de la cuisine malgache ... Notre Karen s'est enfilé un cocktail bien chargé et un bon rhum tellement chargé que la serveuse a insisté pour le lui diluer [ce qu'elle a forcément refusé ...]. Et puis, nous sommes allés nous balader devant la Tour Eiffel où tous les blacks à Tours Eiffels qui clignottent l'ont prise pour une touriste ...

Karen Walker est une FAP [fille à garçons sensibles] certes, mais ce que j'aime chez mes Karen Walker, c'est qu'elles me sortent de mon quotidien [et en ce moment, ça me fait un bien fou], elles s'intéressent à moi sans me juger ni me donner des leçons [ses questions samedi soir au sujet de mon état étaient fines et franches ... là aussi, ça fait du bien].
Notre Karen Walker se trouve énorme alors qu'elle est taillée comme une allumette, fait du sport à donf mais se condière comme n'étant pas sportive [c'est te dire dans quelle case il convient de me ranger], pose comme critère de choix d'un paart la couleur politique d emla municipalité ... Bah ouais, ce que j'aime beaucoup chez les Karen Walker c'est qu'elles sont cohérentes et simples. Elles débarassent d'une vision enkylosée de la vie et ça fait du bien cet air pur. Et puis, ce qui me touche, c'est que les Karen Walker sont aussi très fragiles et hyper sensibles, comme un château de cartes qui menace de s'écrouler à tout moment mais les Karen Walker gardent à l'esprit la priorité absolue : ne jamais le montrer ... ce serait la capitulation finale.

J'aime les Karen Walker, peut-être parce qu'elles me ressemblent un peu. 

Tto, Karen Walkerophile