tto___la_world_companyC'est quand même inouï ce que l'on trouve dans des placards de bureau, des tiroirs où l'on range machinalement des papiers ou des objets sur le coup insignifiants et qui prennent tout leur sens des années plus tard lorsqu'à la faveur de circonstances propices, il convient de se replonger dans ce maelström ...

C'est ainsi qu'en ouvrant le deuxième tiroir en partant du haut de mon bureau ... j'ai retrouvé ...
- des cuillères en plastique
- un CD de musique pour la totomobile [avec que de la bonne musique de pétasse]
- des capotes aujourd'hui périmées [ça a pu avoir son utilité tu sais ...]
- trois années de cartes orange que je gardais au cas où la DRH m'en demanderait le justificatif
- une carte bleue ayant expiré depuis mai 2010 [que je n'ai jamais utilisée]
- une plaquette de huit Doliprane dont il ne reste que 4 comprimés mais qu'il aurait fallu que je consommasse avant novembre 2009
- un nombre incalculable de cartes de restaurants, témoignant de ma présence très régulière dans ce genre d'établissements
- mon ancien badge, sur lequel j'ai quand même une tête qui fait un peu peur [j'étais jeune dis donc ...]
- ah ... un autre CD de totomobile [j'imagine qu'on y retrouverait autant de musique de tapiole]
- deux casques audio pour brancher sur mon pc, quand j'ai besoin de jouer l'associal [ce qui évite d'entendre son téléphone sonner ... et même des fois, isole au point de décourager ceux qui passaient une tête dans mon bureau]
- une carte électorale [qui permettra de justifier que je suis allé voter le 21 avril 2002, moi !!!]
- un iPod de 2 gigas [ouh la la ...]
- un spray d'eau thermale naturelle "isotonique" Saint-Gervais "offerte par mon pharmacien" pour me rafraîchir la tête [mais qui a bien pu m'offrir ça ... j'ai connu un pharmacien moi ? Ah oui ...]
- des cure-dents
- un sac en papier avec une chemise blanche de rechange au cas où j'ai à subir un accident de resto [oui je sais ... je pense à tout et encore pas complètement, je n'ai pas la cravate de rechange]
- une fourchette en plastique
- un bonbon goût réglisse ensacheté [ça, c'est quand j'en bouffais des kilos]
- une toise de Goeland.fr
- une grosse carte postale sur laquelle est inscrit "Aimer sans peur" que j'ai toujours voulu envoyer à Zolimari. Elle représente deux personnes qui s'embrassent dans un coeur ... Et si je la lui envoyais aujourd'hui ?
- un loup de Tex Avery qui faisait partie d'un porte-clef et que j'ai gardé en souvenir ...
- une ancienne boite de Tic-Tac bleue [je crois que c'est parce que j'aimais sa couleur]
- un étui à lunettes de soleil, vide
- oh ... une autre plaquette de Doliprane ... mais là, il n'y en a plus que deux comprimés et j'avais jusqu'en novembre 2010 pour les prendre
- plein de tickets de cinéma ... oh, le premier film que je suis allé voir avec Zolimari le 20 février 2007 à 22h40, je me souviens, il s'était endormi [je suis énormément allé au cinoche entre 2006 et 2008 dis donc ...]
- une autre capote ... une "Black rose" pour avoir un bambou magique tout noir !!! J'aimais bien ces capotes là ... le seul souci, c'est que leur emballage m'a toujours fait penser à un maillot du PSG
- la carte de visite de mon ophtalmo
- de vieux tickets de taxi
- une cocotte en papier faite avec un post-it vert
- un petit sachet de sel, un petit sachet de poivre, un bâtonnet de sucre en poudre [va comprendre ...]
- un billet de train pour aller à Florence, un autre pour aller à Clermont-Ferrand avec le billet de concert qui va avec [parce Zolimari est organisé]
- un porte-carte en acier, donné par un fournisseur qui a cru que nous ferions affaire ensemble ...
- un carte de transport en commun de Porto
- une enveloppe dans laquelle j'ai remisé plein de pièces de 2 centimes d'euro
- un début d'arbre généalogique, de la main de mon père
- un bout de mon téléphone qui a lâché un jour où je ne devais pas être bien calme [mais, on peut aussi émettre l'hypothèse que le matériel, ce n'est plus ce que c'était !!!]
- un bout de papier sur lequel mon chef avait noté les références de deux bouquins qui m'intéressent mais que je n'ai toujours pas acheté. Cela parle de celles et ceux qui ont couché pendant l'Occupation pour assurer leurs arrières, si je puis dire
- un rince-doigt au citron
- une carte d'abonnement à la piscine [qui permet de constater avec effroi que la dernière fois que j'y ai mis les pieds, c'était le 30 octobre 2001]
- un mot d'amour espérant qu'il ne sera jamais rangé dans une boite à souvenirs ...
- une carte de fidélité Fly ... encore valable !!! Jusqu'à fin août 2011 [comme quoi ...]
- une gomme, ma gomme que j'avais au lycée et je traîne depuis des années avec moi ...
- une carte de fidélité Carrefour Market
- des trombones en pagaille, des élastiques que j'adore lancer dans mon bureau quand je suis au téléphone, des agrafes ...
- des bonbons que je ramasse régulièrement au japonais
- une ancienne bouteille de limonade artisanale au citron Lorina que j'ai toujours trouvé jolie
- des cartes de visite de fournisseurs ou collègues en vrac ... au moins 200 ...
- un flacon de L52 pour quand je suis grippé et que je traîne mes microbes au boulot

 Les puces de Saint-Ouen à moi tout seul ... J'te jure ... Heureusement que mon image est sauve à l'endroit de mes chers collègues [ce qui est, finalement, le plus important].

Tto, capharna-homme