mardi 8 décembre 2020

La pénalisation de l'intention assiège les libertés publiques

Octidi 18 frimaire de l'année CCXXIX ... rien que ça. Ah oui, te balancer ça comme ça alors que la lecture des chiffres romains est devenue une compétence rare [que j'exerce assez bien, sache-le] et que la maîtrise du calendrier révolutionnaire est quelque chose de quasi exceptionnel. Oui mais voilà, c'est que le billet d'aujourd'hui mérite de l'excellence et une dose de talent dont tu n'es pas dépourvu puisqu'il t'arrive d'arpenter cette page, remplie régulièrement et quasiment tous les jours. Pourquoi donc faut-il être exceptionnel... [Lire la suite]
Posté par tto2706 à 14:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 4 décembre 2020

Au revoir

On a toujours tort d'insulter l'avenir et de croire que l'Histoire se fige. Le Président Giscard d'Estaing est une nouvelle illustration de ce qu'ont connu Mitterrand et Chirac à leur tour : conspués lorsqu'ils étaient en fonction, c'est le trépas qui aura mystiquement changé la donne et fait apparaître toute la dimension qu'il fallait conférer à leur parcours. C'est ainsi, les français adorent encenser ceux qu'ils ont détesté. "Les français n'ont rien compris" avait lancé Giscard en 1981, sur le Mont Athos, tandis qu'il... [Lire la suite]
Posté par tto2706 à 09:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 18 novembre 2020

Les funestes diversions occultent l'essentiel du péril

Ah oui, je sais bien que la fin du monde est proche parce que des adolescents attardés ne supportent pas la frustration de ne pas pouvoir faire exactement ce qu'ils veulent [ce n'est d'ailleurs pas exclusif à une tranche d'âge en particulier puisque même des soixante-huitards viennent gonfler les rangs de Nicolas Bedos en craignant que les précautions actuelles ne les privent de leur vie et leur bon plaisir]. J'ai bien compris que l'immigration érigée en choc des civilisations et de la société joue à plein régime pour expliquer... [Lire la suite]
Posté par tto2706 à 12:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
lundi 2 novembre 2020

4 jours après JC

Je ne m'attendais pas à ce que les choses aillent mieux tout de suite ... mais là, j'avoue, je suis gâté. L'hystérie était déjà pénible, l'insécurité déjà pesante, le terrorisme est une cerise sur un gâteau déjà tellement indigeste qu'il décomplexe toutes les âneries possibles et imaginables. Les mouches à projecteur des plateaux télé s'en donnent donc à cœur joie, à l'aube d'une semaine cruciale à de multiples points de vue. Et avec tout ça, on transforme les gens qui sont encore de bonne volonté en cocottes-minute qui ne tarderont... [Lire la suite]
Posté par tto2706 à 09:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 15 octobre 2020

Pas la peine d'en rajouter

Je ne voulais pas écrire au sujet des nouvelles mesures de confinement nocturne [oui oui, un  couvre-feu] et plutôt évoquer la notion même de couvre-feu ce qui est juridiquement assez passionnant [dit le mec qui trouve que les systèmes de calculs électoraux sont un pied fantastique ... ah le plus fort reste ou la plus forte moyenne, tu ne sais pas ce que tu loupes]. Et puis ... ce matin, en sortant de ma douche tandis que tu dormais encore, j'ai croisé le tweet d'un garçon que je ne connais pas et avec lequel j'ai assez d'une... [Lire la suite]
Posté par tto2706 à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 9 septembre 2020

Putain de rentrée

En arrivant hier dans mon bureau, à 07:28 pour échapper aux bouchons inévitables [mais parce que je réugne à prendre les transports en commun], j'ai eu presque la nausée, presque le vertige, presque l'envie quasi insurpassable de rebrousser chemin et de dire que non, je ne viendrai plus. "Ca reviendra petit à petit" m'a envoyé Zolimari, comme pour me rassurer, vainement et probablement se rassurer lui aussi. Sauf que oui, ces mots sont vains parce qu'ils n'ont plus d'impact sur moi, à force d'avoir été prononcés depuis des années.... [Lire la suite]
Posté par tto2706 à 09:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 29 juin 2020

Se mettre au vert

Qu'il s'agisse d'une allégorie politique ou de saison, le fait est que c'est bien l'expression adéquate [oui oui ... comme Sheila] du jour. En voilà une soirée électorale singulière : l'avenir de politique est donc le vert au point que tout le monde convergeait hier soir pour expliquer que c'était la priorité des français [les sondages contredisant d'ailleurs de telles conclusives si hâtives] autorisant ainsi toute l'entreprise de "green-washing" à laquelle les piètres stratèges et nouveaux soupirants se lançaient sans vraiment... [Lire la suite]
Posté par tto2706 à 16:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 8 juin 2020

Le coup de poker

C'est le signe que l'ancien monde est de retour ... les manoeuvres politiques sont à l'agenda et Emmanuel Macron est plongé dans les affres du subtil calcul auquel ses prédécesseurs se sont risqués : le bilan d'opportunité d'une décision politique. Là où l'aléa est faible, c'est qu'il faut prendre une initiative. Le gouvernement Philippe est à bout de souffle et les têtes de gondole de la Macronie sont rincées après trois années de ruades et foucades ayant creusé autant de fossés que d'incompréhension. La faute n'est pas à mettre au... [Lire la suite]
Posté par tto2706 à 16:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
mercredi 27 mai 2020

Platon et la tyrannie ambiante

Je ne suis pas l'auteur du propos qui va suivre mais j'en épouse la ligne et les conclusions. Nonobstant le fait qu'il puisse te paraitre ardu, il est une parfaite introduction au texte, plus juridique, que je prépare sur la persistance des principes généraux du droit à l'heure actuelle.   S’il est artificiel (et anachronique) de soumettre une pensée millénaire à nos propre grilles de valeurs, il peut être fécond, en revanche, de confronter des analyses antiques à l’époque contemporaine, et de mesurer, à cette occasion,... [Lire la suite]
Posté par tto2706 à 09:50 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 14 mai 2020

On n'a que ce que l'on mérite

J'avais envie de pousser un coup de gueule contre Juliette Binoche, Vincent Lindon et les autres bouffons déconfinés mais je me suis rendu compte que la Revue des Deux Mondes avait fait cela très bien et comme je n'ai pas le talent ni la prétention de faire mieux [sinon aussi bien], j'ai trouvé plus intéressant d'en rester à ce texte assez efficace. Les divagations germanopratines des grandes consciences qui sont capables d'affirmer savoir ce qu'est la souffrance alors qu'ils ne font que la singer parfois en étant grassement payés ont... [Lire la suite]
Posté par tto2706 à 09:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,