Boire ou dormir

Ca n'a l'air de rien mais muter en Ménie Grégoire pour te parler de problèmes de digestion dans un endroit jadis dévolu au stupre et aux hormones testostéronniennes, c'est un sacré virage. Mais voilà, tu me connais : j'adore être là où l'on ne m'attend pas. Et là, clairement ... tu ne m'attends pas.

Ma nouvelle ostéo tellement géniale pourrait être une apprentie sorcière avec un Salem pas très loin si j'en crois son prénom. Mais en fait non ... elle est tout ce qu'il y a de plus insoupçonnable et la dernière fois que nous nous sommes vus, elle n'a pas pu s'empêcher de me dire, finement, qu'il fallait vraiment que j'arrête de me vautrer dans le sucre et les excès caloriques [je te parle d'un temps où ... bref]. C'est surtout qu'au delà de ce discours maintes fois entendu, elle m'a appris quelque chose qui explique bien d'autres choses.

Source: Externe

Pensant avoir réponse à tout en lui disant que, pourtant, je faisais tout pour compenser les errements dont s'agit en buvant beaucoup, elle m'a regardé avec un sourire carnassier [ah bah si, c'est peut-être la même que dans la sitcom] comme si elle avait muté en Salem justement. "Mais Tto, c'est exactement ce qu'il ne faut pas faire ça ! Nan mais vous m'étonnez que vos nuits sont flinguées ..."

Devant mon incompréhension marquée et résultant du fait qu'on m'a toujours expliqué que si tu ne bois pas au moins 1,5 litre d'eau par jour tu vas mourir, tu deviens aussi bête que Yann Barthès devant Florence Foresti ou tu te mets à écouter du Mylène Farmer en trouvant ça formidablement profond [alors qu'en fait, c'est rien que du marketing comme chacun sait], elle a étayé le propos.

"Parce qu'en fait, Tto, oui il faut boire tous les jours et abondamment. Mais à partir du moment où vous dinez le soir, il faut précisément restreindre la consommation de liquides ou tout ce qui pourrait irriter voire favoriser des douleurs. Le truc, c'est que les reflux ou les brûlures d'estomac sont souvent liées à un apport de sucre ou de gras qui est trop important. Le "No Carbs after 6" se justifie ainsi : pas de glucides trop abondants après 18h, le temps que l'organisme les assimile. C'est d'ailleurs pour cela qu'il faut dîner relativement tôt pour éviter que ce travail de combustion ne se fasse quand on est allongé ... ce qui, mécaniquement, favorise les reflux. Boire beaucoup le soir, c'est rendre plus difficile le travail de combustion et diffuser un peu partout des glucides qui vont semer le feu partout où ils passent."

Bah nous voilà bien ... forcément, je bois comme un chameau qui a trouvé l'oasis providentielle donc c'est logique que ça ne fonctionne pas ! 
Depuis cette conversation, j'ai réduit considérablement ma consommation d'eau en dînant. La règle, c'est de ne boire qu'un verre d'eau et un seul. Du coup et pour éviter d'être tenté, je sale beaucoup moins et là dessus, elle m'a dit que ce n'était pas plus mal de réduire aussi ...
Bien évidemment et parce que je suis un saint, la question de l'alcool ne se pose pas pour moi mais il parait que c'est pire que tout le soir.

Alors, je dois être honnête : l'amélioration n'est pas flagrante mais elle est observable néanmoins. Cela permet également de corroborer une chose qu'elle m'a dite en même temps : il y a des aliments qu'il faut éviter le soir, sans aucun doute possible. Et parmi eux, la tomate que je consomme beaucoup le soir, c'est de plus en plus no way ... un peu comme le chocolat industriel qui a failli me faire vomir hier matin rien qu'en mangeant un petit carré de Crunch.

J'te le dis : c'est pas joli de vieillir ...

Tto, qui ne boit plus le soir