La lettre au père Noël 2020

Salut vieille branche à la sève jamais tarie qui se pique de revenir me voir cette année encore,

Ainsi donc, tu serais prêt à faire fi des distances sanitaires applicables même en Laponie pour revenir faire grossir mon paquet ? Tu infères que de contempler mes jolies boules sapinées un soir de fin décembre et de me récompenser en en mettant partout [des cadeaux] ? Bref, tu ambitionnes encore une fois venir me chatouiller avec ta toison qui vient du froid pour trouver auprès de moi un peu de chaleur ? Ah mais c'est que tout a changé Daddy Noël, c'est fini le monde d'avant [mais pas la Sophie du même nom, va comprendre] où tu pouvais te permettre de telles excentricités en faisant, en une nuit, ce que d'autres mettent une vie à réaliser. Oui oui, je t'avertis d'une chose : le monde de 2020, c'est autre chose !

Bon déjà, on a nos petits islamistes forcenés qui ont décidé de tout faire péter et de profiter d'un état chancelant du pays pour en rajouter une couche, histoire de donner du corps à cet axiome qui veut qu'ils se nourrissent de la décrépitude ambiante pour plonger des sociétés dans un chaos duquel ils prospèrent. Note ien que les syriens et les afghans sont au courant, ça va faire une dizaine d'années qu'ils en bavent. Mais nous, comme si l'on feignait de s'en étonner, on découvre le prétexte religieux pour ramener la société dans une féodalité barbare, ce que les plus fervents millénaristes n'auraient pas désavoué puisque les uns comme les autres promettent l'apocalypse à chaque coin de rue pour à peu près tout et surtout n'importe quoi. Tu penses bien que tu risques gros avec ton image libidineuse et mercantile ...

Ah oui, il y a ça aussi. Le consumérisme qui fait déborder les caddies et s'effondrer les soldes de comptes bancaires n'est plus tendance. Tu n'as qu'à voir : même le sapin de Noël a fait polémique à Bordeaux [où manifestement, les écolos jouent les khmers verts qui n'en ont pas pris assez ... de verres]. Oui, c'est la mode du moins après des décades d'acculturation progressiste. Ca fait bizarre de te dire que tu pourrais être lapidé si tu prends un billet d'avion, si tu as encore ton compte Prime sur Amazon ou si tu oses toujours jouer avec ton iPhone sur ton canapé made-in-India. De fait, Daddy Noël, je crois que cette année, la tendance c'est la farine d’épeautre ou les baies de Goji, avec des jouets en bois non vernis pour les enfants, pour qu'ils comprennent. "C'est quoi ce bordel ?" me demandes-tu ? Ah mais c'est le monde d'aujourd'hui, le monde traumatisé par à peu près tout, où tout est outrances et révoltes de salon, gavé de complotismes permettant à des connasses de télé-réalité botoxées d'expliquer qu'on met des nano-particules dans des vaccins . Nan mais tu imagines ? Même Trump, à côté, semble pondéré. Oui, c'est ce monde là celui d'aujourd'hui Daddy Noël, le monde dans lequel Jordan Bardella explique que le Front/Rassemblement National est le Didier Raoult de la politique française ! Si ce n'était pas consternant, tu pourrais te dire que les scénaristes de l'année ont pris un peu de trop de coke cette fois-ci.

En effet, entre l'élection américaine où on explique calmement qu'on pourrait mettre la décision populaire à la poubelle en inventant des fraudes dont on est incapable d'apporter la moindre matérialité et le Covid-19 qui nous a clairement fait passer une année assez bizarre, je ne sais pas si le renversement des valeurs actuellement en cours ne va pas te toucher également, certains y voyant une attitude pédophile puisque tu as du rouge aux joues quand tu prends des enfants sur tes genoux, tandis que d'autres te brûleront sur le bûcher du libéralisme [dont ils oublient certains aspects dès lors qu'il s'agit de leur petit confort bourgeois d'occidental] parce que tu serais une incarnation de l'ogre américain et, finalement, un instrument de la mondialisation financiarisée judéo-maçonnique qui se moque bien du devenir des albinos et des ouïgours. Si en plus on venait à dévoiler que tu fais grossir mon paquet tous les ans, tu vas finir par avoir Zemmour et les grands démocrates de CNEWS sur le dos.

Du coup et pour en revenir à l'objet même de cette lettre aux termes de laquelle je couchais [sur le papier] mes désirs, je t'avoue que la machine à laver de cette année qui tourne en programme essorage n'aide pas beaucoup à avoir les idées claires. A l'heure où toute manifestation ostentatoire d'égoïsme qui coûte cher est conspuée alors que les Savonarole et prédicateurs appellent aussi à s'affranchir des gestes barrières quand ils contrarient leurs habitudes, je suis tenté de te dire que je n'ai pas nécessairement envie de grand chose. Ce n'est pas vrai mais, du moins, je ne le dirai pas sauf à toi.
Ainsi, j'aimerais trouver l'ébéniste qui me fera ma belle étagère de salon destinée à remplacer celles qui existent aujourd'hui et qui ont bien vécu ...
Je souhaiterais cette montre connectée totalement inutile mais forcément indispensable à mes yeux.
Je voudrais aussi créer un espace indépendant d'UNE VIE DE TTO, avec tout ce qu'il faut pour ne plus avoir à dépendre de l'hébergeur actuel.
J'aimerais beaucoup retourner en Nouvelle-Zélande, aller à Hawaï, arpenter le passage du Nord-Est, plonger dans les eaux cristallines des Galapagos, m'émerveiller des plages des Bahamas, dormir dans cette hutte du Botswana, devenir sourd en écoutant le fracas des eaux des chutes d'Iguassu, refaire escale à l'aéroport de Tokyo pour parfaire ma collection de Pokémons, trouver ma résidence secondaire en Islande, etc ... bref, je veux du voyage Daddy Noël !
Et comme d'habitude quand je joue les Miss France, je veux aussi des bonnes nouvelles et de la santé pour tous ceux que j'aime. Zolimari évidemment, mes meilleurs ami(e)s et puis tu sais, il y a cette amie, rencontrée récemment et qui m'a annoncé un cancer généralisé ... si tu pouvais faire quelque chose, ce serait bien. N'oublie pas non plus tous les autres ...

Voilà grand fou tout humide, voilà tout ce que j'avais à te dire dans cette lettre annuelle digne des annales. Finalement, je ne te demande pas grand chose, juste de permettre que l'on y croit encore. Il y a quelques jours, la Ninette [ma nièce] a appris que tu n'existais pas en vrai. Du coup, elle a fait ce saut quantique dans le monde des grands où elle va apprendre que tu existes quand même. La preuve, je t'écris tous les ans ... la preuve, tu réussis tous les ans à me surprendre. Avec Zolimari, on t'attend [notamment] de pied ferme parce qu'on en a tellement bavé cette année qu'il va bien falloir que tu te surpasses cette fois-ci. Mais rassure-toi, on n'a pas de doute !

Tto, ton fidèle fan qui t'attend encore