A l'occasion d'Halloween, je te raconte mes cauchemars ... ça fait trop peur !

A cette époque là, j'avais peut-être sept ou huit ans. Mes parents avaient décidé de faire des travaux et refaire la toiture d'une maison toute en hauteur justifiait que furent installés quelques échaffaudages. Ma chambre, comme celle de mon frère,était au dernier étage ... dernier étage avant le grenier où devaient s'amuser des araignées et autres fantômes qui faisaient la farandole. C'est du moins ce que j'imaginais dans ma tête de jeune enfant. Mais le cauchemar n'est pas venu de là.

A cette époque, je me souviens assez bien que lorsque nous regardions les informations sur Antenne 2, un fait divers revenait avec insistance certains soirs ... d'honnêtes gens étaient surpris dans leur sommeil par des bandes de voyous qui les cambriolaient et, comme ils s'étaient réveillés et avaient tenté d'alerter, ils avaient été exécutés. ce qui m'avait marqué, c'est que le même mode opératoire revenait souvent le même soir de la semaine, le mercredi soir. A la faveur de l'automne déclinante, l'obscurité était profonde et favorisait donc tous les fantasmes à cet égard.

Tom Sawyer épisode 20 VF - le secret de M.Dobbins - YouTubeC'est aussi à cette époque que j'ai croisé le seul épisode du dessin animé "Tom Swayer" qui me fait encore peur ... celui où Joe l'indien se trouve dans le cimetière et exhume des cadavres, Tom Swayer et Huckleberry Finn assiste à une rixe qui a pour effet de tuer le Dr Robinson ... tout l'épisode se déorulant la nuit dans un univers lugubre. Si tu souhaites le revoir, le voici ...

Mais ce n'est pas cet épisode qui me fit plonger dans la frayeur nocturne mais bien une conjonction d'éléments qui aboutirent, un soir, à ce que je fus subermergé par la terreur ...

Dans ce contexte où je me disais qu'un jour, ce serait bien chez moi que les cambrioleurs arriveraient, que les échaffaudages leur permettraient de rentrer chez nous très facilement et que l'un des cambrioleurs pourrait bien être Joe l'indien dont le regard perçant monterait alors étage après étage de l'échaffaudage pour mieux rentrer dans ma chambre par la fenêtre, alors oui ... j'ai eu peur. Peur jusqu'à l'effroi au point que je me souviens encore que ma mère a débarqué dans ma chambre pour voir ce qu'il s'y passait. Terrorisé que j'étais, je me souviens n'avoir pas eu la force de parler, encombré par mes larmes d'enfant terrorisé à l'idée que Joe l'indien que je devinais sur l'échaffaudage mais qui était caché allait lui faire passer un sale quart d'heure voire même faire ce qu'il avait fait dans l'épisode : la tuer.

Il aura fallu quelques minutes pour me calmer et identifier surtout le problème, mes yeux étant braqués sur cette fenêtre dont les rideaux pouvaient laisser envisager tout et n'importe quoi derrière. Et c'est précisément ça le problème dont ma mère prit conscience. Il fallait retrouver un peu de sérénité dans cette chmabre à la faveur de la nuit. Aussi, je me souviens que nous sommes allés, dans les jours qui suivirent, au Printemps pour trouver la solution : une veilleuse. elle était orange, avec une forme de diamant, assez basique mais elle donnait à elle seule une sorte de bouclier contre ces terreurs irrationnelles certes mais qui vampirisaient ma nuit.

J'ai longtemps été peu rassuré le mercredi soir. J'ai souvent eu peur de certains visages la nuit [le dernier exemple le plus terrifiant est celui de Leo Johnson dans "Twin Peaks" qui sort de son coma en pleine soirée et veut clairement se venger de Bobby Briggs] ...

LeoOutofWheelchair

Ah ça oui, celui-là m'a fait peur mais je n'en ai pas fait de cauchemar pour autant.

Tto, qui pourrait tenir un mois à te raconter tous ses cauchemars