Tous les ans c'est pareil

Je le reconnais, et ce n'est pas très charitable, mais parfois lorsque j'ai besoin de m'arracher un sourire, je retourne dans un répertoire photo où je sais que je vais trouver de quoi pouffer immédiatement.

Les dickpics de ceux qui prétendent en avoir une belle et appétissante ? Non, ça, ça m'afflige plus qu'autre chose [pour eux]. Non, mais c'est plutôt dans le répertoire photo de Melle Isa que je vais puiser de quoi procéder au rictus voire au spasme hilarant parce qu'avec le temps, va tout s'en va mais les photos restent.

Ne compte pas sur moi pour te dévoiler certains clichés ... elle serait capable d'en dévoiler certains des miens. Oui parce qu'en fait, ce jeu est devenu très sain : nous nous sommes envoyés des tonnes de clichés l'un et l'autre, et pas toujours avantageux comme pour nous neutraliser l'un et l'autre. Avec l'intelligence supérieure dont elle est capable [ne parlons de la vivacité d'esprit, surtout le dimanche après-midi après avoir englouti quelques crêpes], elle a vite compris que c'était la seule façon de me gérer tant je me délecte de clichés pris à la sauvette et qui font mal, surtout quand on ne s'en souvient pas.

C'est d'ailleurs ce qui lui est arrivé récemment ... j'ai exhumé une photo où elle a clairement 98 ans, tout se casse la gueule et le regard d'un alcoolique sous 6 grammes avec un trouble neurasthénique parait bien plus éveillé à côté.

Si je fais l'inventaire de tout ce que j'ai sur elle, oui ... j'ai toutes ses photos d'hospitalisation : quand elle est en Robocop, quand elle est encore plus gonflée qu'Emmanuelle Béart au niveau de la bouche, quand elle a le regard vitreux parce qu'elle vient de passer la nuit à vomir, etc. A décharge, elle a des photos de moi en petit vieux courbé comme ce n'est pas permis, mes jolies jambes parées de sublimes bas de contention, quelques perruques à l'occasion d'une visite dans des magasins anglais de gadgets, le début de la raie de mes fesses parce que nous partagions une chambre d'hôtel et j'en passe ...

C'est ce que j'aime bien avec Melle Isa : on ne se prend pas la tête. Les autres nous la prennent mais, c'est aussi agréable, nous convergeons [à de rares exceptions près]. Son "Ah ouais ... hummm" trouve son écho dans mes "Hummm hummm" au regard noir. On sait aussi plein de choses sur nos vies, en dévoilant juste ce qu'il faut pour se comprendre et en ayant la pudeur de ne pas aller trop loin parce que nous avons compris l'un et l'autre quelque chose l'un de l'autre : nous avons des fragilités communes, des sensibilités proches et des réflexes analogues. Cela évite de perdre du temps à faire des périphrases comme d'autres, ou louvoyer bêtement.

Il y a aussi mes jolis cadeaux de vacances, les filets garnis des jeux qu'elle remporte brillamment ...

Ajoute à cela que je garde comme des pépites son interview radio où elle s'est faite surnommer "la chatelaine" et son fameux mash-up de chansons de Johnny Hallyday le soir du décès du chanteur [on dit qu'il a tourné comme une ventilo en entendant ça]. Bref, c'est ma star Melle Isa ! Et c'est bien pour cela que je la gâte. Et ce qui tombe bien, c'est que j'ai une bonne excuse : c'est aujourd'hui son anniversaire.

Tto, qui a plein de beaux cadeaux pour elle