640_bref

Ce matin, je suis arrivé au bureau, en premier comme tous les jours que j'y vais depuis mon retour cataclysmique.
Ce matin, j'avais oublié mon identifiant [oui oui, mon corps et mon cerveau me parlent].
Ce matin, j'aurais tant à dire au sujet d'Alice Coffin [et pas forcément pour ce que tu t'attends que je dise], sur mon wikende exténuant, sur mes manques, sur ce que je sais qui va tomber cette semaine, ...
Ce matin, je me prépare à toute un batterie d'examens cardiaques [parce qu'il semblerait qu'il faille] alors qu'hier, j'avais tellement mal à la poitrine que je me suis demandé l'espace d'un instant si je n'étais pas en train de faire un petit infarctus.
Ce matin, je te confirme que je n'aime pas les lundis ... surtout quand ils sont à l'aube d'une semaine tellurique.
Ce matin, je t'annonce que la disette est terminée et que je reviens écrire tous les jours parce que mon mal-être ne s'arrangera pas si je me prive de cette soupape.
Ce matin, je me suis rendu compte que j'ai beaucoup vieilli dans ma tête depuis quelques semaines. J'ai pris un sale coup de vieux.

Tto, qui n'est pas du matin