Qu'ôtons tige soit de miseDepuis qu'on en parle, j'avoue m'être appliqué les changements de comportement que le changement climatique impose de prendre. Non, je roule encore en voiture même si celle-ci est désormais propre avec son hybridation moteur. Non, je ne prends plus l'avion mais ce n'est que temporaire parce que tu n'imagines pas comme faire le tour du globe me manque. Mais il y a bien plus signifiant que cela ... le coton-tige.

Ainsi donc, grand adepte que j'étais du coton-tige, il me faut apprendre à vivre sans ce douloureux plaisir d'introduire dans mon orifice ce bout si dur et pourtant humide [oui, je préfère l'humidifier quand il me pénètre] qui va aller se loger fugacement dans une cavité qui n'a pas vocation à le recevoir trop longtemps. Je tourne, je farfouille ... bref, les frissons me parcourent l'échine et lorsqu'il se retire, le coton-tige a fait son office : j'ai l'impression qu'un passage s'est fait et que j'en suis plus aise. Et puis, je m'occupe de l'autre côté ... et puis je reviens ... et je continue. Parfois, j'en pleure tellement cela me fait du bien.

Sauf que cela ne profite pas vraiment à la planète et même pire, il semblerait que cela soit très mauvais pour moi. Est-ce si pire que la planète ... le doute m'habite.
Bref, c'est abominaffreux pour l'environnement le coton-tige parce que la tige en question n'est pas vraiment biodégradable et qu'elle pollue les océans et la nature pendant des dizaines sinon des centaines d'années. Oui le coton-tige participe de la prolifération des micro-plastiques sur les plages [c'est l'un des déchets plastiques les plus répandus sur les plages, avec les tampons hygiéniques !!], dans les océans et j'en passe.

Au surplus, le coton-tige n'est pas bon pour tes oreilles parce qu'il a tendance à former des bouchons de cérumen et donc provoquer des troubles auditifs quand il ne s'agit pas d'inflammations. Je suis assez peu sujet à cela donc j'y ai échappé depuis toujours mais il ne faut jamais insulter l'avenir.

Donc ... je n'ai presque plus de coton-tiges chez moi [le stock historique diminue de semaines en semaines] et j'essaye pourtant de trouver une alternative parce que je te le dis clairement : j'adore m'occuper de ces deux petits trous là, qui me font le plus grand bien quand je procède aux pénétrations susvisées. J'ai essayé la tige en bambou réutilisable, incurvée de façon à racler [oui je sais, c'est moche mais c'est finalement exactement ce qui se passe]. C'est pas mal mais pas franchement pratique et surtout, cela peut faire un peu mal aussi.

Je vais bientôt me lancer dans des bâtonnets de papier biodégradables qui sont censés pallier l'absence du coton-tige.
C'est tout bête mais la semaine dernière, alors que j'étais dévoré par tout ce que tu sais, une petite séance de coton-tige m'a fait le plus grand bien. Tu n'as pas idée ...

Tto, jouisseur aussi de l'oreille