2018 - LA PREMIERE FOIS

On s'est tous posé la question ... qu'est ce que je pourrais faire d'autre ? Du coup, j'ai pris au pied de la lettre la promesse d'un test qui allait me permettre de trouver des solutions alternatives à ma vie d'aujourd'hui. Ce test est en trois parties ... et cela va finalement peut-être m'en apprendre un peu plus sur moi !

D'abord, on commence par une partie permettant d'évaluer quelles sont les formes de l'intelligence que j'ai le plus facilement tendance à utiliser dans ma vie quotidienne. Ah bah oui, il y a plusieurs formes d'intelligences [je sais bien que pour certains, c'est loin d'être évident]. L'intelligence, c'est ce qui nous permet de faire face aux problèmes que nous rencontrons chaque jour. C'est en effet grâce à notre intelligence que nous analysons les problèmes et que nous trouvons des moyens pour les résoudre. Mais attention, l'intelligence, c'est également ce qui nous permet de faire face aux imprévus. Facilitant notre adaptation par rapport aux différents changements que nous pouvons connaître au cours de notre vie, l'intelligence regroupe enfin l'ensemble des facultés qui permettent d'apprendre sans cesse de nouvelles choses et de perfectionner nos compétences. Quand on a dit ça, on se dit que c'est un sacré morceau ... mais plusieurs formes d'intelligences donc ?

Dans le système scolaire traditionnel, il y a deux formes principales d'intelligences qui sont particulièrement sollicitées : L'intelligence logico mathématique soit la capacité à penser de manière logique et à utiliser les chiffres, et l'intelligence Verbale autrement dit la capacité à comprendre le langage et à le manipuler de façon habile. Le problème, c'est que ces deux formes d'intelligence ne suffisent pas toujours pour réussir, en particulier dans certains types de métiers. Du coup, la bonne nouvelle c'est qu'il n'existe pas seulement deux mais sept formes distinctes d'intelligence ! 7 types de ressources particulières, 7 façons de faire face aux problèmes, 7 moyens de tirer parti des situations adverses de tous les jours.

En vert foncé, il y a la forme privilégiée d'intelligence signifiant que cette façon de raisonner et de résoudre les problèmes fait complètement partie de mon mode de fonctionnement habituel, donc ce sont des domaines dans lesquels j'ai des facilités, les domaines pour lesquels je suis particulièrement à l'aise sans avoir particulièrement à me bousculer ou à travailler énormément. En vert plus clair, la forme naturelle d'intelligence est celle pour laquelle j'ai quelques prédispositions, fortement liée à la régularité avec laquelle elle est sollicitée. Vient ensuite en plus clair la forme parfois mobilisée renvoyant à des domaines pour lesquels en se forçant un peu, je peux délivrer des résultats intéressants. Enfin, la forme rarement mobilisée est celle des façons de penser et de résoudre les problèmes qui ne sont pas du tout naturelles et qui seront mobilisée au prix d'efforts conséquents et avec des résultats plutôt mitigés.

La forme privilégiée de mon intelligence ? L'intelligence existentielle qui se définit par l'aptitude à se questionner sur le sens et l'origine des choses. C'est la capacité à penser mes origines et ma destinée. Cette intelligence spirituelle, existentielle ou morale est encore définie comme l'aptitude à se situer par rapport aux limites de l'infiniment grand et de l'infiniment petit. C'est la capacité également à édicter des règles ou des comportements en rapport aux différents domaines de la vie.

Ensuite, c'est l'intelligence Verbale qui prend la main. Kezako ? L'intelligence verbale c'est l'aptitude à penser avec des mots et à employer le langage pour exprimer ou saisir des idées complexes. C'est la forme d'intelligence la plus commune que l'on retrouve éviemment chez les écrivains et les poètes, les traducteurs ou encore chez les interprètes. Autrement appellée intelligence verbo-linguistique, elle m'autorise à utiliser le langage pour comprendre les autres et pour exprimer ce que je pense [et Dieu sait que je ne m'en prive pas]. C'est aussi l'intelligence des sons, car les mots sont des ensembles de sons. Les personnes auditives ont ainsi beaucoup plus de facilité à entendre des mots que de voir et de retenir des images. Tous les individus qui manipulent le langage à l'écrit ou à l'oral utilisent l'intelligence linguistique : orateurs, avocats, poètes, écrivains, mais aussi les personnes qui ont à lire et à parler dans leur domaine respectif pour résoudre des problèmes, créer et comprendre.

Viennent ensuite l'intelligence Intra-personnelle et l'intelligence interpersonnelle. L'intelligence intra-personnelle permet de se former une représentation de soi précise et fidèle et de l'utiliser efficacement dans la vie. Il s'agit de la capacité à décrypter ses propres émotions, à rester ouvert à ses besoins et à ses désirs. C'est l'intelligence de l'introspection, de la psychologie analytique. Elle permet d'anticiper sur ses comportements en fonction de la bonne connaissance de soi. Il est possible mais pas systématique, qu'une personne ayant une grande intelligence intra-personnelle, soit qualifiée par son entourage de personne égocentrique.
L'intelligence interpersonnelle permet à l'individu d'agir et de réagir avec les autres de façon correcte et adaptée. Elle l'amène à constater les différences et nuances de tempérament, de caractère, de motifs d'action entre les personnes. Elle permet l'empathie, la coopération, la tolérance. Elle permet de détecter les intentions de quelqu'un sans qu'elles soient avouées. Cette intelligence permet de résoudre des problèmes liés à la relation avec les autres ; elle permet de comprendre et de générer des solutions valables pour les aider. Les personnalités charismatiques ont toutes une intelligence interpersonnelle très élevée.

Tto, existentiel s'il en est ...