Tto show FB

Au gré des mois et des années, j'ai toujours plaisir à recevoir des petits mots qui, en fonction de circonstances diverses et très variées, témoignent du fait que mon pseudo est utilisé.

Et c'est un garçon qui me suit ici et sur Facebook qui m'a adressé cette photo prise ce wikende ! Et moi, forcément, ça me fait rigoler et ça m'amuse en bon nombriliste incurable que je suis.

Il est vrai que ces trois lettres sont devenues, avec le temps et la grâce que tu me fais de venir me voir souvent, un peu une marque.

Avec le temps, je me souviens que Steppen avait débusqué un skyblog qui m'aurait appartenu [et donc je m'étais vengé en dévoilant l'un de ses boxers] ...

De temps à autres, je reçois des clichés pris dans des rues de Londres ou d'ailleurs où ces trois lettres continuent de trôner fièrement ...

Il est même arrivé que je constate que le journal "Têtu" avec lequel j'ai longtemps eu maille à partir s'amuse à faire un sous-titre avec mon pseudo comme la photo fut prise à cette occasion ... et je dois bien te l'avouer, ça m'avait beaucoup amusé ...

GayTto Têtu

Cependant ... je m'aperçois avec délice que ce pseudo, s'il existe un peu partout et qu'il te fait penser à moi lorsque tu le croises, c'est toujours un peu n'importe quoi. J'ai encore droit à des Tito, des tétéo ou même des této.

Je n'ignore pasqu'il ne soit pas aisé de prononcer d'emblée deux consonnes comme le "T" en ouverture de nom. Pourtant, je n'avais jamais perçu que cela put être si compliqué et mon frère qui est l'auteur dudit pseudo non plus.

Ce pseudo vient d'un autre. Longtemps, on m'a appelé "Toto" et un jour, le premier "o" a disparu. Je ne peux donc te donner d'autre explication, ni de meilleure, pour t'amener vers la prononciation idoine, celle qui permet de t'approcher au plus près de celle que j'utilise moi-même.

Mais pas d'inquiétude : je ne suis pas dupe, on va encore en perdre mais c'est ça d'être une star, je suis un peu le Jake Gyllenhaal des pédéblogueurs, celui dont on ne sait jamais prononcer le nom. Qu'importe si tu retrouves toujours ma trace et la marque que je laisse. Sache-le : j'adore ces photos de mes empreintes bien involontaires !

Tto, qui en met partout !