Jeu

Pour m'évader parfois, je me mets à phosphorer un peu ... et quand je suis dans cet état là, je trouve parfois des idées. De là à envisager qu'elles soient bonnes, il y a une prétention que je n'ose m'attribuer mais je jette souvent un oeil intéressé sur ces idées, qui vont qui viennent.

Et là, il y a quelques semaines, je me suis mis à avoir envie de rejouer. Après le Mot du premier, l'Invité Mystère I et II, les 4 saisons, les cas de conscience du début et autres petites récréations ludiques que je parsème ici et là en fonction de mes humeurs, je me suis surpris à avoir l'idée d'un nouveau jeu.

Ah les jeux ... ça n'a l'air de rien et pourtant c'est une mécanique qu'il faut roder, huiler et tester un peu. Avec cet outil, l'idée est aussi de permettre à chacun de pouvoir participer [donc de ne pas réserver les réponses à quelques initiés], d'en avoir le temps [puisque chacun de lit pas au même moment] et d'en avoir le goût [et c'est là que la dramaturgie du jeu prend tout son sens].

On ne le sait peut-être pas mais j'ai déjà créer plus d'une cinquantaine de jeux. Certains ont été développés lorsque je faisais de la ligne de programme ... Ah ça oui, j'avais réussi à construire trois compilations de jeux. Un jeu de casino avec tous les immanquables du genre [jusqu'à une roulette russe], un jeu très mathématique avec la possibilité de jouer avec les nombres dans tous les sens [ce qui pour un non-matheux comme moi a été un vrai délire] et un jeu plus abouti dans la régénération de concepts pas assez exploités [ce qui commença comme un best-of mais finit bien autrement].

CASINO PARADE, QUARK et MASTER étaient donc ces trois jeux qui en comptaient en réalité 25 chacun, étaient entrecoupés par de la publicité, disposaient d'une charte graphique propre et d'une mécanique singulière. Autant le jeu de casino faisait appel à la fièvre du jeu, autant QUARK en appelait à l'intuition et la logique. Quant au dernier, il était surtout question de faire redécouvrir un univers connu, du moins c'est ce que pensaient les joueurs.

Chacun était installable sur n'importe quel pc et je dois avouer que j'avais eu un petit succès puisque j'avais trouvé dans certains concepts une logique assez addictive [moi-même l'ayant été]. J'avais banni les jeux de connaissance ou à base éditoriale parce qu'ils ne se renouvelaient pas assez alors que les jeux de hasard sont infinis ...

Tout ça pour dire quoi ? Que je suis un joueur né, très joueur même et que la création de jeux a toujours été quelque chose qui m'a plu. C'est aussi pour cela que j'ai une excellente connaissance des jeux télé que je regarde tous au moins une fois, à telle enseigne qu'il ne m'est plus bien difficile de pouvoir te dire ce qui marchera ou pas. Oui, j'aime les jeux ... Ma Môman disait que je jouais beaucoup pour conjurer la prudence qui était la mienne dans ma vie : en gros, les risques pris aux jeux étaient ceux que je ne prenais pas dans la vie. L'expérience depuis ne peut qu'infirmer ce constat mais j'ai toujours gardé ce goût ludique.

Donc nous allons bientôt recommencer à jouer. Oui ... définitivement oui. La mécanique, je l'ai trouvée. Le support aussi. La dramatisation mérite encore quelques ajustements et je peux déjà te dire que le lundi sera l'occasion de te creuser les méninges. Et cette fois, il va devenir difficile de tricher avec Google ou je ne sais quel autre outil ... J'ai presque tout prévu !
Il me manque deux choses cependant : le cadeau et le titre.

Attends-toi donc à quelques tests dans les jours à venir et fais chauffer ton esprit lumineux. Le jeu va recommencer et si toi tu joues, n'oublie pas que, par dessus tout, construire des jeux réserve une jouissance spéciale pour celui qui le fait : jouer avec les participants. Et ça, ça n'a pas de prix !

Tto, gaymer