INVITE MYSTERE

Avec un brio que l'on commence à lui connaître depuis le début du jeu, Poussin a donc enfoncé le clou d'un "démasquage" en règle et sans bavure : celui de Glimpse. Glimpse était, outre le seul blogueur ayant prêté le flanc [et rien de plus, promis] à un blog crossing cette année, donc bien l'Invité Mystère du mois de juin et pourquoi ? Parce qu'en juin, ce sera bien !

Certes, il convenait d'aller vite et de faire tous les rapprochements [en tout bien tout honneur] idoines afin de cerner l'individu lyonnais [nobody's perfect] qui aura, malgré tout, réussi à sauver 10 points dans la bataille mais nous ferons les comptes plus tard. Passons à l'explication de texte ...

S'agissant du craquage physique, Daniel Craig [mon sosie officiel] s'explique par le fait que "Daniel Craig, je trouve que c'est LA bombasse du siècle (et je dis cela alors même que j'ai une préférence pour les bruns poilus alors qu'il est plutôt tout le contraire)". Quant à Sebastian Saraceno, Glimpse me susurre qu'il l'a découvert dans Blanche Neige de Tarsem Singh et que c'est "une autre sacré bombasse (brune et poilue, pour le coup) d'1,32 m (ce qui est, en dépit de tout ce que les mauvaises langues pourront dire, PLUS PETIT que moi)."

Côté musique, "Skyfall, c'est la réponse qui m'est venue parce que c'est ce que j'avais en tête au moment de répondre au questionnaire mais je n'ai pas de "chanson préférée" (ni de film, ni de plat, ni rien...).", ouais ... juste des mecs préférés quoi ! Ce garçon est une bombe sexuelle ambulante ...

Comme beaucoup [ce qui ne constitue donc pas vraiment un bon indice], Glimpse s'est rangé à l'opinion dominante du smartphone comme objet représentatif de l'époque puisque "je ne vois pas plus représentatif de notre époque qu'un smartphone".

Pour "Un gay presque parfait", il fallait reconnaître outre la boutade le fait que le garçon en question est, me dit-on, amateur de bons petits plats [d'où la référence à l'émission ainsi pastichée]. En outre, cela te donnait, s'il en était besoin, l'indice selon lequel notre ami cultive des amours que nous qualifierons de masculines. Et comme il me l'a expliqué, voila bien une émission qui devrait exister un jour ... je m'interroge juste sur le concept et la mécanique ...

A la question de ce que l'on met dans la bouche, il a répondu "Une cuillère à soupe, parce que ça permet de faire entrer une plus grande quantité" ... "la seule réponse grand public que j'ai trouvée" me dit-il ... Effectivement, de sa part, j'attendais clairement autre chose de plus tendancieux mais s'agissant de tendance, nous en reparlerons. Cela dit, l'esprit malin du lecteur avisé que tu es aura noté qu'il ne nous a pas dit de quoi était remplie ladite cuillère ...

Justement, puisqu'il était question de tendance, c'est le mot qu'il a choisi pour répondre à la question 6 et, en aparté, il me précise qu'il n'est "pas la tendance, je la précède. J'ai une certaine facilité à sentir les nouveautés et bien souvent à les utiliser avant même que cela ne devienne connu (et oui, même si je n'en fait pas étalage parce que je vois pas bien quelle gloire je pourrais en retirer)." Bon bah voila ... himself quoi ! J'adore ces gens qui ont ce petit côté à part que j'aime tant ... certainement parce que je suis exactement pareil !

Pour le nombre, le 3 pouvait paraître abscons. "J'aime bien que les choses aillent par 3. Lorsque je dois citer un certain nombre d'éléments (pour illustrer une idée, souligner un propos ou donner un exemple), je fais en sorte d'en avoir trois, comme je viens précisément de le faire. Je trouve ça plus équilibré, parce que ça regroupe à la fois la notion de centre et de symétrie." On rigole là quand même ? L'équilibre avec 3 éléments ? La stabilité ok, la symétrie pourquoi pas mais l'équilibre alors qu'un camp sera toujours supérieur à l'autre, ça fait doucement rire mais ne contrarions pas notre lyonnais râleur adepte du thèse, antithèse, synthèse.

La référence à l'Histoire était l'indice en or, platinum, membership reward quoi ! On sait sa passion, on connait son penchant, on devine l'étendue de sa culture ... Bref, oui, la réponse était tout simplement là ...

En matière d'obsession, le parfum capiteux pouvait désarçonner ... "les fragrances capiteuses sans être entêtantes, très marquées, fortes et suaves à la fois et qui laissent une traînée dans le sillage de celui ou celle qui les portent" voila, celles qu'il visait. "Je peux reconnaître le passage de quelqu'un aux traces de son parfum qu'il a laissées." mais ne parlons pas parfum entre lui et moi, nos divisions sont extrêmes bien que nous ayons pour point commun d'aimer les parfums remarquables et, partant, capiteux de temps en temps.

Quelle heure de la journée ? Monsieur répond "le matin" ...  Ouais ben pour une heure précise, tu repasseras quoi ... Et pourquoi donc le matin ? "Je suis résolument du matin, je n'aime pas me lever tard et je déteste prodigieusement les après-midis qui me paraissent toujours interminables." Au moins, tu sais ! Mais on ne va pas le lancer sur les dimanche après-midi, le discours est encore plus pire ...

J'attendais notre invité mystère sur l'image lubrique ... Pour expliquer sa réponse ["Le sommet d'un fessier perlé de gouttes de sueur"], voici donc ce que Glimpse m'explique : "J'avoue que le fessier est toujours la partie de l'anatomie sur lequel je pose mon regard. Beaucoup plus qu'ailleurs..."

S'agissant du défaut [dur dur de choisir, je sais], la paresse donnait là encore un indice capital ... même si j'attendais la procrastination qui, chez lui, est insupportablement prononcée. "Ca et la procrastination, ça ne fait pas DU TOUT bon ménage." argumente-t-il ...

Enfin, à longueur de ses écrits, il était envisageable pour ceux qui ne l'avaient pas encore deviné que notre invité mystère fut Glimpse puisque sa réponse à la phrase le résumant lui ressemble tellement [bien que je ne l'ai pas rencontré ... Môssieur se cache, se fait attendre] : "Qu'un être humain normalement constitué est, à la base, impossible à résumer en une phrase, alors moi, tu penses bien !" Une périphrase habile et alambiquée pour ne pas répondre ... comme dans beaucoup de questions de son portrait, voila bien un trait de caractère, comme pour se rendre insaisissable ... Peine perdue : il n'aura fallu qu'une heure pour le démasquer et anéantir le charme de sa dissimulation.

Ainsi donc, au terme de cette avant-dernière manche, Glimpse marque 10 points et Poussin 240. Donc, pour la première fois, Poussin passe en première position avec 505 points ! Glimpse quant à lui augmente son capital à 220 points. La dernière manche le 1er juillet prochain sera donc capitale et Steppen doit regagner 25 points pour gagner ... Suspense !

Tto, qui trouve que le final de ce jeu va être bien sympa