Dr LoveBonjour Docteur Love. Je suis un garçon hétérosexuel et ma copine actuelle m'a raconté l'histoire qu'elle a eu avec 2 mecs (17 ans et 18 ans) il y a 8 ans et ça m'a beaucoup blessé mais aussi excité. Elle m'a raconté avoir fait l'amour avec les 2 en même temps et qu'ils ont éjaculé 2 fois chacun à tour de rôle. Le truc qui m'intrigue c'est que si je la crois, ils n'ont pas eu de repos entre leurs 2 éjaculation car elle s'est faite prendre par le premier, il a éjaculé, puis avec le deuxième, il a éjaculé et après elle a recommencé avec le premier tout de suite et il a éjaculé puis tout de suite avec le deuxième et a éjaculé. Selon elle, ça durait pas plus de 5 minutes avec chacun à chacune des fois sans qu'ils perdent leur érection ! Ca m'énerve parce que je crois qu'elle ne veut pas me dire que ça durait plus longtemps avec ces deux gars pour ne pas me blesser. En plus, je suis sur qu'ils ont eu un temps de récupération. Et le problème, c'est que ça m'excite aussi ... Ma question est la suivante: Se peut-il que des jeunes hommes comme ça éjaculent 2 fois très rapidement comme elle le prétend sans perdre leur érection entretemps ? De plus, il parait que le deuxième a éjaculé très rapidement la première fois et que la deuxième fois, il n'y a eu pratiquement pas de pénétration et il a éjaculé très rapidement en se masturbant. Est-ce possible ? Merci et c'est toujours un plaisir de vous lire. 

Bonjour, et bonjour à tous et toutes en vous souhaitant une très belle année 2012 pleine de plaisir et de plaisirs que j'ai envie d'accorder en la forme plurielle. Commençons donc cette nouelle année avec une bien sympathique question de ce jeune homme de 26 ans.

Nous reviendrons plus loin sur l'excitation et/ou le désir suscité par l'histoire racontée par la jeune fille parce qu'il y a là, de mon point de vue, matière à dire certaines choses. Cela étant, qu'en est-il d'une double éjaculation sans que le sexe ne revienne à l'état de repos entre chaque éjaculation ...

Il est tout à fait possible pour certains hommes, jeunes ou non, adolescents ou plus agés, d’avoir deux éjaculations très rapprochées. Le moment où le sexe retrouve une certaine molesse est appelé "période réfractaire". Cette période peut être très courte voire extrêmement courte qi l'excitation sexuelle sublimée ou manuelle est de nature à provoquer à nouveau l'érection. Dans ces conditions, ils n’ont pas nécessairement besoin de perdre leur érection pour recommencer ou alors, ils la perde très furtivement de sorte que le membre n'a pas le temps de se désengorger de l'afflux sanguin ... ce qui donne alors l'impression d'une érection eprmanente. Toutefois, il est démontré que physiologiquement, cette propension diminue et s’éteint avec le vieillissement.

J'attire toutefois l'attention sur le fait, comme on l'a dit plusieurs fois ici, la sur-activité d'un sexe en érection ne vaut que pour autant qu'elle soit le soutien à l'excitation. Si l'on cherche une certaine performance, l'exercice est vain et peut conduire à des déteriorations de l'organe ... comme lorsque l'érection est maintenue très longtemps et que les corps caverneux sont saturés ... créant alors des dommages facheux sour les qualités érectiles du sujet. Il est possible de jouir deux fois de façon rapprochées, de multiplier les séances de masturbation sur une période courte, de s'adonner à plusieurs pénétrations en un laps de temps restreint mais il convient de mesurer les éventuelles conséquences de cette sur-activité et se rappeler que les organes ont un mode de fonctionnement nécessitant des périodes de repos. En tout état de cause, il est indispensable d'écouter son corps. Le sujet dont l'érection aura trop duré ressentira des crampes péniennes, l'homme qui aura trop usé son sexe dans divers caresses buccales, vaginales ou anales pourra déceler certaines lésions lui indiquant qu'il est desormais temps de se reposer.

Par ailleurs, j'ai cru lire dans la question d'aujourd'hui une certaine excitation ... Est-elle le fait du triolisme ? S'agit-il d'assister et de partciper à un rapport avec un autre homme en présence d'une femme ? Y a-t-il une forme de complexe plus ou moins consciente ? En tout état de cause, rien n'est tabou et tout mérite d'aller plus loin dans l'analyse ... Il n'y a rien d'anormal à se sentir dévalorisé par une expérience passée de votre partenaire mais il conveint aussi de relativiser les choses. Si la relation à trois avec un autre homme vous attire, il convient aussi de ne pas laisser ce fantasme se subliumer davantage et peut-être essayer pour demystifier. quant à la performance, on a déjà ici parlé des effets pervers de la comparaison : souvenez-vous que comparaison n'est aps raison. Si vos performances devaient ne pas être à la hauteur des attentes de votre partenaire, vous auriez certainement déjà saisi le message.

Enfin, on rappelera qu'il y a des avantages au fait d’éjaculer moins rapidement et pas forcément faire l'amour pedant 32 heures non-stop. A la quantité, il faut toujours privilégier la qualité et profiter ainsi plus longuement du plaisir associé aux caresses et à l’excitation. Faire durer le plaisir par diverses manœuvres, positions ou types de relations sexuelles est à privilégier et permet, en outre, de gagner en confiance. Je ne peux qu'encourager de miser sur les éléments positifs de votre sexualité, sur ce que votre partenaire préfère et ce que vous préférez également afin de renforcer votre confiance et votre aisance dans vos relations sexuelles. 

Le Docteur Love a toujours une solution ...

Dr Love bottom